Face à la montée du chômage, il faut tout mettre en œuvre pour l’emploi

Publié le 25/10/2013

Le nombre de chômeurs a encore fortement augmenté au mois de septembre. Les jeunes, les seniors et les demandeurs d’emploi de longue durée restent les catégories les plus touchées. La CFDT appelle à amplifier les efforts en faveur de l'emploi.

Chômage en France métropolitaine

Le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A (n'ayant pas travaillé du tout) a bondi de 60 000 en septembre et s'élève désormais 3,295 millions de personnes. Une nouvelle hausse très importante du chômage qui fait dire à Véronique Descacq, la secrétaire générale adjointe de la CFDT, qu' « il faut tout mettre en œuvre pour soutenir les demandeurs d’emploi et les accompagner. » C’est d'ailleurs l'un des objectifs forts de la CFDT dans la négociation de la formation professionnelle déjà engagée. Ce le sera aussi en fin d’année lors de la négociation assurance-chômage.

Mobilisation générale pour l'emploi

Au-delà des ces deux négociation,

« la CFDT s’engage pleinement pour l’emploi depuis des mois, dans les entreprises et au niveau national. Elle appelle tous les acteurs, particulièrement les employeurs, à se mobiliser et à négocier pour sauvegarder l’emploi, améliorer l’entrée dans la vie active et le retour à l’emploi », ajoute Véronique Descacq. Et de citer notamment les accords pour le maintien dans l’emploi, l’activité partielle, les contrats de génération, la formation des demandeurs d’emploi… qui sont « autant d’outils à privilégier, en complément des contrats aidés et des plans industriels mis en œuvre par l’État. »

nballot@cfdt.fr