2 000 recrutements à Pôle emploi, des renforts bienvenus

Publié le 25/03/2013
Le Premier ministre vient d'annoncer le recrutement, d'ici septembre, de 2000 CDI supplémentaires à Pôle emploi pour l’accueil, l’accompagnement et l’indemnisation des demandeurs d’emploi.

Après les 2 000 embauches annoncées en juillet 2012, dont le recrutement effectif s'est terminé en février, ces renforts sont les bienvenus pour la CFDT qui demande, depuis le printemps 2012, la création de 5 000 emplois supplémentaires pour répondre aux attentes.
Pour Véronique Descacq, secrétaire générale adjointe de la  CFDT et Martial Garcia, secrétaire général de la PSTE-CFDT (première organisation syndical de Pole emploi), « cette augmentation des effectifs est d'autant plus indispensable que le chômage augmente sans discontinuer depuis le début de la crise en 2008 ». Pour la seule année 2012, on compte 10% de demandeurs d’emploi inscrits en plus et 29% de dossiers d'indemnisation supplémentaires.

L’investissement des personnels

Les renforts annoncés par Jean-Marc Ayrault vont permettre de mieux répondre aux besoins d’accompagnement et d'accueil au quotidien des demandeurs d'emploi, dont nombre d'entre eux sont dans la précarité.
Face aux situations d’inquiétude voire de désarroi des salariés privés d’emploi, la pression sur les personnels est aujourd'hui très forte. C’est pourquoi, la CFDT insiste sur « l’investissement des salariés de Pôle emploi qui permet chaque mois à près de trois millions d’allocataires de percevoir leur indemnisation ». Les effectifs supplémentaires offrent l’espoir d’améliorer encore la qualité du service rendu.

Une CFDT vigilante

Pour autant, la CFDT sera cependant attentive au déploiement de cette mesure et à l'augmentation effective du nombre global des personnels. Pour Véronique Descacq et Martial Garcia, « il faut maintenant les recruter rapidement, les former sans délais et les intégrer dans les équipes de travail de Pôle emploi. »
Enfin la CFDT n’oublie cependant pas que c’est l’ensemble des « amortisseurs sociaux » qui est confronté à l’augmentation massive des besoins d’aide et d’accompagnement. C’est le cas en particulier des Caisses d’allocations familiales qui réclament des mesures de renfort similaires.

 nballot@cfdt.fr

Photo : Réa