"Toutes les catégories de salariés bénéficient de cet accord"

Publié le 21/01/2013
Négociateur de l'accord pour la CFDT Patrick Pierron en détaille les principales avancées pour les salariés.

Qu’est-ce que cet accord peut changer pour l’emploi ?

L’accord crée des outils pour que les entreprises qui ont de graves difficultés passent le cap sans licencier. Il permet aux élus d’entreprise de tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard. Il incite les entreprises à embaucher les jeunes en CDI, par une exonération qui n’est activée que si la personne passe la période d’essai. En contrepartie, celles qui abusent des CDD très courts devront payer plus.

Qui va bénéficier des nouveaux droits ?

Quand on liste tous les nouveaux droits créés – complémentaire santé pour tous, encadrement des temps partiels, droits rechargeables, compte personnel de formation, portabilité des droits en cas de chômage, etc. –, on se rend compte que toutes les catégories de salariés bénéficient de cet accord. Rien que la complémentaire santé concerne 4 millions de salariés !

Pourquoi l’accord est-il alors si critiqué ?

Cet accord dessine un nouveau modèle de marché du travail en France qui repose sur le dialogue social. Toutes les souplesses données aux entreprises pour éviter les licenciements sont encadrées par des négociations et des accords majoritaires. À travers leurs représentants élus, les salariés auront enfin leur mot à dire sur la stratégie des entreprises ! À la CFDT, nous pensons qu’il faut faire confiance au dialogue social. Sans doute que ceux qui critiquent l’accord ne se font pas suffisamment confiance.

Propos recueillis par Aurélie Seigne