Prix des carburants, au-delà de l'urgence il faut penser à l'avenir

Publié le 28/08/2012 à 00H00 (mis à jour le 29/08/2012 à 13H53)
Au-delà de des indispensables mesures d'urgence pour répondre aux attentes des consommateurs, la CFDT plaide en faveur de mesures de long terme qui devront être débattues lors de la conférence environnementale, les 14 et 15 septembre.

L'association étude et consommation de la CFDT, l’Asseco-CFDT, a participé à la consultation ministérielle sur les prix des carburants. Elle demande la mise en place de mesures compensatoires face à la hausse du prix des carburants, « prioritairement pour les salariés contraints d’utiliser leur véhicule pour les trajets domicile-travail ». En effet, selon l’Asseco-CFDT « le coût des carburants, notamment pour les trajets domicile-travail, représente une dépense contrainte de première importance. » C’est pourquoi, dans un premier temps, elle souhaite « le renforcement du dispositif 'prime transport', en distinguant les salariés les plus pénalisés : Le montant de la prime pourrait être modulé en fonction de situations, avec un appui des régions et des pouvoirs publics locaux. »

Mais au-delà de ces indispensables mesures d’urgence pour répondre « aux attentes des consommateurs salariés qui consacrent une lourde part de leurs revenus aux déplacements vers leur lieu de travail, et à celles des foyers se chauffant au fioul », la CFDT par la voix de la secrétaire nationale Laurence Laigo, insiste sur « les mesures à adopter pour l’avenir ». Et d’ajouter que « la réponse à ce problème se trouve dans un ensemble de mesures complémentaires qui allient aides, schéma de transport et consommation raisonnée. Cela doit être débattu à la conférence environnementale, les 14 et 15 septembre. »

N. B.

photo : Olivier Clément