Le gouvernement trahit sa parole sur la reconnaissance du Covid comme maladie professionnelle !

Publié le 16/09/2020

« Une tromperie sur la marchandise ! ». C’est en ces termes que la CFDT a qualifié l’annonce du gouvernement sur les conditions de reconnaissance du Covid 19 en maladie professionnelle.

En effet, celle-ci ne sera automatique pour les soignants, les intervenants auprès des personnes vulnérables, à domicile ou dans les Ehpad, qu’à la condition d’avoir développé une « forme grave de la maladie ayant nécessité une oxygénothérapie ».

Alors que la CFDT défend depuis le départ l’idée d’une reconnaissance automatique pour l’ensemble des travailleurs ayant contracté le virus, dans la diversité des signes cliniques d’une maladie qu’on continue de découvrir, y compris dans ses séquelles, les autres travailleurs (hors soignants) ayant contracté la maladie en exerçant leur métier devront présenter une demande de reconnaissance de maladie professionnelle devant un comité d’experts indépendants. Il leur faudra alors justifier d’une forme grave du Covid nécessitant un apport en oxygène ce qui, comme le précise la CFDT « va se révéler extrêmement difficile en pratique ».

Après les annonces gouvernementales au plus fort de la crise sanitaire, cette reconnaissance a minima n’est rien de mois, selon les mots de Laurent Berger, « une forme de trahison de la parole publique ! »