La CFDT Services met les "invisibles" à l'honneur

Publié le 29/06/2020

Dans une tribune parue dans le JDD du 28 juin, seize délégués CFDT d'entreprises de services réclament le respect des droits des « invisibles », ces agents de nettoyage, de sécurité ou de service en première ligne dans la crise du Covid-19.

« Nous étions là avant la crise, chaque jour. Nous avons été là pendant la crise, chaque jour. Nous sommes fiers des métiers que nous faisons, parce que nous savons qu'ils sont essentiels. Vous le saviez aussi, mais vous l'avez oublié. Vous nous avez sous-traités, relégués, oubliés. En nous faisant travailler tard le soir, tôt le matin, loin des yeux. Il fallait que notre travail soit fait, parce qu'il est essentiel. Mais il fallait que nous le fassions de manière discrète, secrète, silencieuse. "Merci de ne pas déranger. » Ces mots publiés dans une tribune du Journal du Dimanche le 28 juin sont ceux de seize délégués syndicaux des entreprises de nettoyage, de services ou de sécurité qui se sont retrouvés en première ligne pendant la crise du Covid-19 et qui ont été bien vite oubliés.

Ils poursuivent : « Comme les personnels soignants, comme les hôtes et hôtesses de caisse, comme les aides à domicile, nous avons pris des risques et une promesse nous a été faite. Celle de reconnaître nos métiers, d'améliorer nos conditions de travail, d'augmenter nos salaires. »

Car non seulement ils sont invisibles mais ils sont aussi parmi les salariés les plus mal lotis en termes de conditions de travail, de salaires, de précarité, etc. « Nous ne voulons plus des donneurs d'ordre qui refusent un local à l'agent de sécurité, sommé de passer la nuit dans sa voiture. Nous ne voulons plus venir nettoyer vos bureaux entre 5 et 7h du matin "pour ne pas vous déranger". Nous voulons que toutes nos heures nous soient payées. »

Les 16 délégués CFDT constatent l’échec des tentatives récentes d’améliorer le situation par la voie législative aussi ils appellent à une grande négociation pour que « La prise en compte des métiers de la sous-traitance et de la prestation de services soit adaptée, réelle, équitable et équilibrée. »

dblain@cfdt.fr