Covid-19 : La Poste prend des mesures drastiques

Publié le 26/03/2020

Après quelques jours de flottement, voire de déni et de désorganisation, la direction de La Poste a enfin accepté de prendre la mesure de la crise. Et d’y répondre par des annonces fortes pour tous ses agents. Avec un objectif : protéger ses postiers tout en assurant ses missions prioritaires.

Covid WebIl aura fallu plusieurs jours – et le cri d’alerte lancé par l’ensemble des organisations syndicales de l’entreprise – avant que la direction de La Poste ne se résolve à prendre les grands moyens. À tout le moins qu’elle accepte « d’adapter ses organisations et process de travail afin de sécuriser davantage encore les conditions d’exercice des missions des postières et des postiers », a expliqué Philippe Wahl, Pdg de La Poste, lundi 23 mars.

« Il était temps que la direction prenne la mesure de la crise et qu’elle y réponde correctement », indique Aline Guérard, secrétaire nationale, chargée de La Poste à la fédération F3C (conseil, communication, culture), témoignant combien, ces derniers jours, la tension et les appréhensions étaient montées en flèche chez les postiers, appelés à poursuivre leur travail – un service public indispensable à l’activité de la nation – dans des conditions de sécurité sanitaire extrêmement aléatoires. « On voyait des postiers à qui on n’avait donné que du liquide vaisselle, de l’eau et un rouleau de Sopalin, car pendant leur tournée, ils n’ont pas la possibilité de se laver les mains », remarque la secrétaire nationale.

Dans de nombreuses régions, les droits de retrait s’étaient multipliés. « Dans le réseau des bureaux de Poste, toutefois, la crise a été mieux appréhendée et des mesures de protection prises plus rapidement, avec la fermeture immédiate de presque ¾ des bureaux », nuance Aline Guérard.  

Limitation des tournées

Les nouvelles mesures annoncées par la direction devraient permettre de faire redescendre la pression : les tournées seront allégées, tout comme les horaires de travail (l’ensemble des postiers travailleront désormais 3 jours, suivis de 4 jours de repos), « avec maintien de la rémunération », a promis Philippe Whal. Si la distribution du courrier devrait de fait s’en ressentir, la direction de La Poste a acté que les services à la population (portage de repas aux personnes âgées, livraison de médicaments, service « Veillez sur mes parents », ou service de veille pour des personnes isolées) sont considérés comme prioritaires. À ce titre, ils garderont le même niveau et la même fréquence de prestation. Autrement dit, « tous les services à domicile seront maintenus sur 5 jours », précise la secrétaire nationale.

Pour limiter au maximum le nombre de postiers présents simultanément sur un même site de travail, les prises de service décalées vont se poursuivre. L’objectif étant de ne jamais avoir plus de 50 % des effectifs présents en même temps sur un site. « La direction a également accepté notre proposition de fermer les établissements de courrier [les 27 plateformes industrielles de courrier], pendant 24 heures, le temps de tout désinfecter mais aussi d’organiser les nouvelles modalités du travail », souligne Aline Guérard.

Aux Français désormais, non seulement de comprendre que leur courrier ne pourra pas être distribué tous les jours comme habituellement, mais de limiter leurs commandes sur Internet, pour épargner aux facteurs des livraisons non essentielles.

epirat@cfdt.fr

©Photo Réa