Covid-19 : Dans le Grand-Est, mobilisation et solidarité à tous les étages pour la CFDT

Publié le 31/03/2020

« La région est dans l’œil du cyclone, constate Dominique Toussaint, secrétaire général de la CFDT Grand-Est. Nous mettons tout en œuvre pour accompagner les sections et les salariés. » 

Covid WebDroit d’alerte et droit de retrait sont parmi les principaux sujets de préoccupations des militants. « Nous sommes face à une déferlante de sollicitations, explique Baptiste Leroy, secrétaire général du syndicat Chimie-Energie Champagne-Ardenne. Le syndicat s’est mis à la disposition totale des sections de son champ, les échanges sont quotidiens et il leur vient en appui si nécessaire. Il a ainsi accompagné les salariés d’ICOA France Crancey (Aube) dans l’exercice de leur droit de retrait. « La direction n’a pas pris la mesure des risques liés à la propagation du virus. Les salariés ont refusé de reprendre leur activité et ont demandé que des mesures de sécurité soient prises. » Franck Gassman, secrétaire général du syndicat des services 54/55 a lui fait le choix de communiquer son numéro de portable à chacun de ses adhérents « On s’organise avec les moyens du bord pour aider, mettre en place, partager les bonnes pratiques ou relayer des initiatives ».

Multiplication des initiatives solidaires

Dans le Grand Est, l’accès aux matériels de protection pour les personnels les plus exposés est la priorité numéro. Chez les militants le système D tourne à plein régime. Ils font jouer leur réseau et la solidarité. Alors que les 500 magasins de THOM-Group (Histoire d’Or, Trésor…) sont fermés et possèdent des gants, du gel et des masques, Nathalie Aubert, élue CSE a interpellé sa direction pour que ces produits soient envoyés aux hôpitaux. Elle a ainsi pu livrer 400 paires de gants au CHU de Nancy. De son côté Cyril Baudesson, d’Alternative Police CFDT a lancé un appel aux dons pour les fonctionnaires de police, en première ligne sur le terrain et sous-équipés. Il a reçu 18 000 masques, 1 500 paires de gants et 60 litres de gel, dont certains proviennent d’équipes CFDT. Le syndicaliste en a distribué la moitié à ses collègues et a reversé le reste aux centres hospitaliers et aux infirmières libérales de la région. « On y arrivera tous ensemble ! »

glefevre@cfdt.fr