Une campagne citoyenne contre l'extrême pauvreté

Publié le 02/09/2010 à 00H00 (mis à jour le 07/09/2010 à 17H45)
Partie prenante de l'opération "Action mondiale contre la pauvreté" depuis sa création, la CFDT réitère au sein du collectif ses revendications envers la communauté internationale.

Lancée en janvier 2005 lors du Forum social mondial de Porto Alegre, la mobilisation citoyenne “Action mondiale contre la pauvreté ” appelait les chefs d’État au respect de leur engagement du Millénaire. Cette coalition a rassemblé des milliers d’organisations (syndicats, associations, ONG) et mobilisé près de 15 millions de personnes dans plus de 70 pays tant au Nord qu’au Sud. Il faut dire que le calendrier s’y prêtait : G8, Assemblée générale de l’Onu sur le bilan des OMD, conférence de l’Organisation mondiale du commerce… les occasions de se faire entendre n’ont pas manqué !

Relais national, la campagne d’opinion “ 2005, plus d’excuses ! ” a voulu aller plus loin et interpeller les dirigeants au-delà de la réalisation des OMD. L’objectif était alors de promouvoir la lutte contre les paradis fiscaux et judiciaires, de repenser l’architecture financière et politique internationale et de reconnaître les personnes qui vivent dans la précarité comme les premières expertes de la pauvreté. « Elles doivent être soutenues pour se constituer en acteurs collectifs et pouvoir devenir partenaires des projets de développement », pouvait-on lire dans la pétition qui a recueilli 300 000 signatures.

Cinq ans plus tard, la coalition ne désarme pas. À l’aube d’une nouvelle rencontre des chefs d’État à New York, elle saisit une nouvelle fois l’opportunité de mettre en avant les revendications indispensables à la réalisation et au dépassement des OMD. Trois axes ont été retenus : « la nécessité d’intégrer une approche fondée sur l’indivisibilité et l’interdépendance de tous les droits de l’Homme », au premier rang desquels figure le travail décent, « l’obligation d’une solidarité renforcée pour un partenariat mondial pour le développement » et « l’implication de la société civile et des populations pour garantir l’élaboration démocratique et l’appropriation des politiques publiques ».

Anne-Sophie Balle

 

Signer la pétition 2010 sur le site www.omd2015.fr

Les huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)

1. Réduire de moitié l’extrême pauvreté et la faim dans le monde.

2. Assurer une éducation primaire à tous.

3. Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

4. Réduire la mortalité des enfants.
5. Améliorer la santé maternelle.

6. Combattre le VIH Sida, le paludisme et d’autres maladies.

7. Assurer un environnement durable.

8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement.