Temps de travail, François Chérèque met en garde contre les apprentis sorciers !

Publié le 05/01/2011 à 00H00
Alors que les attaques bassement politiciennes contre les 35 heures sont à la mode, à droite comme à gauche, en ce début d'année, François Chérèque rappelle le danger d'« instrumentaliser les 35 heures » à des fins politiques.

Pour le secrétaire général de la CFDT, « augmenter le temps de travail dans un pays qui compte quatre millions de chômeurs, dans une Europe où la croissance est atone, c’est provoquer une explosion du chômage, accroître l’exclusion sociale, éloigner les jeunes de l’emploi ».

Dans un tel contexte, le fait qu’après un dirigeant socialiste, le secrétaire général de l’UMP propose d’augmenter le temps de travail sans gagner plus, relève, selon François Chérèque, de « propositions d’apprentis sorciers, ambitieux pour eux mais dangereux pour le pays et l’économie ».

Enfin, François Chérèque insiste sur le fait que « la préoccupation de chacun, gouvernement et partenaires sociaux, doit être le redémarrage de l’économie pour augmenter le volume global des heures travaillées afin que toutes et tous aient un emploi » et non d‘augmenter « le temps de travail individuel dont le niveau est le même en France que dans les autres pays européens ».