Réduction des déficits : le gouvernement manque de courage et d'équité !

Publié le 25/06/2010 à 00H00
En matière de réduction des déficits publics, la CFDT regrette que le gouvernement appelle les salariés à faire preuve de courage, alors qu'il en manque lui-même sur la fiscalité.

« Le gouvernement appelle les salariés à faire preuve de courage, alors qu’il en manque lui-même sur la fiscalité. » La réaction de Véronique Descacq, secrétaire nationale en charge des questions économiques, en dit long sur l’appréciation de la CFDT concernant les annonces du Premier ministre sur la réduction des déficits publics. En effet, « Comme pour la réforme des retraites », les salariés, « qui ont déjà été durement touchés par la crise, vont faire les frais de la suppression des mesures de relance et de la restriction des dépenses sociales ».

La CFDT maintient au contraire « son exigence d’abrogation du bouclier fiscal » et « la création d’une sixième tranche d’imposition pour les revenus les plus élevés ». Plus généralement, Véronique Descacq se dit « préoccupée par les conséquences des plans d’austérité adoptés en Europe : leurs effets cumulés en 2011 vont amputer la maigre reprise économique ». C’est pourquoi la CFDT réaffirme qu’« il faut réduire les déficits publics dans le cadre d’actions coordonnées en Europe et sans remettre en cause les prémices du retour de la croissance ».

N.B.