La CFDT à l’université Paris-Est Créteil

Publié le 10/04/2014

Dans le cadre de la semaine de mobilisation de la CFDT pour la campagne des élections dans les fonctions publiques, le secrétaire national Jean-Louis Malys a rencontré les enseignants et personnels de l’université Paris-Est Créteil Val-de-Marne.

Soleil éblouissant ce 10 avril sur le parvis de l’Upec (université Paris-Est Créteil). La matinée d’information s’est déroulée en présence de responsables de l’Union régionale d’Île-de-France, de la CFDT Cadres et du Sgen-CFDT. « L’Upec, c’est 32 000 étudiants, 1000 Biatss (personnels de bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens, de service et de santé) et 2500 enseignants chercheurs, plus 500 vacataires », explique Joëlle Faure Dunabeitia, déléguée syndicale Sgen-CFDT. Les militants distribuent des tracts et entament le dialogue avec des étudiants et des personnels de l’université.

Conditions de travail

Les discussions portent sur les conditions de travail à l’université, la gouvernance, l’emploi des jeunes et l’insertion professionnelle. « Dans les universités, la culture de la négociation est encore quasi-inexistante, » affirme Joëlle. L’importance du dialogue social sera d’ailleurs évoquée, parmi d’autres sujets, lors d’un entretien entre Joëlle, Jean-Louis Malys, Frédéric Sève et le président de l’Université Luc Hittinger. Le thème de la future fusion de l’Upec avec l’Upem, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, dont les modalités et le calendrier doivent être soumis au vote des CA courant juin 2014 est aussi sur la table. Le rapprochement devrait se concrétiser pendant la période 2015-2019.

Comme toujours, la fusion à venir suscite des interrogations voire de l’inquiétude chez les personnels. L’information manque, les rumeurs courent. « Avec les changements à venir, nous devrons travailler plus encore en amont sur l’organisation du travail et la prévention des risques psycho-sociaux, » affirme Joëlle. Du grain à moudre pour le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) qui n’a guère que deux ans d’existence.

mneltchaninoff@cfdt.fr