Développement : le travail décent enfin reconnu

Publié le 09/12/2011 à 00H00
Le 4e Forum sur l'efficacité de l'aide au développement s'est terminé à Busan en Corée le 1er décembre. Organisé par l'OCDE, il a rassemblé plus de 2 500 participants de 260 pays. Les Nations Unies, les gouvernements et les organisations de la société civile dont le mouvement syndical international y étaient représentés.

La déclaration finale adoptée par l’ensemble des participants reconnait l’importance de la société civile et du travail décent dans la coopération au développement. Pour la première fois, les acteurs privés ont été intégrés au Forum. En revanche, la CFDT et le mouvement syndical s’inquiètent d’un possible désengagement des Etats. Ainsi, pour la secrétaire confédérale Frédérique Lellouche, « le fait que la déclaration de Busan intègre le secteur privé comme acteur de développement ne doit pas être l’occasion pour les Etats de se désengager de leurs responsabilités en matière de développement inclusif et de protection sociale ».

 

D. B.

 

Retrouvez le communiqué de la CSI (en français)