"Vers l'emploi, mais pas tout seul"

Publié le 07/02/2011 à 00H00 (mis à jour le 29/03/2011 à 10H09)
Un colloque se tient ce 10 février au Conseil économique, social et environnemental pour présenter un guide sur l'accompagnement vers l'emploi des personnes qui en sont éloignées, élaboré par nombre d'associations d'insertion et les partenaires sociaux, la CFDT étant responsable du projet.

Le collectif Alerte et les partenaires sociaux présentent le 10 février un guide pour l’insertion des personnes éloignées de l’emploi, qui s’adresse à tous les acteurs du secteur, bénévoles et salariés des associations, organisations syndicales, employeurs, travailleurs sociaux. D’une centaine de pages, il contient quinze fiches pratiques qui déclinent les bonnes méthodes de l’insertion, l’implication des différents acteurs, l’action partenariale… Suivent plusieurs chapitres sur la définition de l’accompagnement, les bonnes pratiques observées partout en France et une déclinaison des fiches pratiques. « Le but de ce guide est de faire connaître les actions de chacun des acteurs dans le domaine de l’insertion professionnelle, explique Chantal Richard, secrétaire confédérale. Il s’agit de créer des liens entre eux pour leur éviter de travailler chacun dans leur coin. ».


Colloque « Vers l'emploi, mais pas tout seul » par CFDT_TV

En 2010, Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, une capitalisation de ces audits est effectuée, et l’élaboration du guide commence. Un groupe de travail est constitué, composé de cinq associations, du Medef et de la CFDT, qui est désignée porteuse du projet. Trois fondations – Chèque Déjeuner, la Fondation de France et Agir pour l’insertion dans l’industrie – participent au financement du guide. Celui-ci sera disponible sur tous les sites internet des organisations participantes, Alerte et partenaires sociaux. « Nous ferons connaître ce guide par une tournée dans les territoires et des rencontres avec les associations, les organisations syndicales et les employeurs, précise Chantal Richard. Nous allons repérer les endroits où le travail entre les associations et les partenaires sociaux fonctionne déjà et solliciter les régions où ces habitudes n’existent pas. »

Frédéric Delaporte