"Mesurer la diversité pour combattre les discriminations"

Publié le 08/02/2010 à 00H00
Retrouvez la déclaration d'Anousheh Karvar, secrétaire nationale, suite à la remise le 5 février de l'étude du Comité pour la mesure de la diversité et l'évaluation des discriminations (Comedd) à Yazid Sabeg, commissaire à l'Égalité des chances.

La CFDT adhère à l’idée que l’outil statistique puisse être mis au service de la mesure de la diversité et la détection de discriminations prioritairement dans le domaine de l’emploi. Elle est satisfaite des préconisations du rapport, notamment de deux propositions qui impacteront les entreprises et les administrations publiques :

L’institution d’un Rapport de situation comparée (RSC) annuel sur le modèle de ceux sur l’égalité hommes-femmes, afin de mesurer les différences de traitement selon les origines. Ce rapport s’appuierait sur les pays de naissance et nationalité de l’intéressé et de ses parents. Ces données seraient recueillies sur une base volontaire et anonyme. La CFDT accueille favorablement ce RSC-Diversité et veut qu’il puisse devenir obligatoire pour les entreprises de plus de 250 salariés, comme le préconise le rapport du Comedd.
La création d’un observatoire des discriminations au sein de la Halde qui piloterait le dispositif de veille statistique qui ferait suite à la collecte des RSC-Diversité. Cet observatoire rendrait un rapport annuel sur l’état des lieux de la discrimination liée aux origines dans notre pays. Pour la CFDT, cet observatoire doit être un outil essentiel dans la lutte contre les discriminations.
Si le monde du travail est une priorité pour l’application de ces mesures, la CFDT considère que l’outil statistique est aussi nécessaire pour mesurer les discriminations dans tous les domaines, notamment le logement et l’éducation