À Nice les droits ne sont pas en congés

Publié le 11/08/2018
Pour la deuxième année consécutive, l’Union départementale CFDT des Alpes-Maritimes a décidé d’organiser une permanence juridique pendant le mois d'août à destination des saisonniers et des salariés des petites entreprises.
"Certains employeurs comptent sur le fait que les travailleurs estivaux ne connaissent pas leurs droits. Il fallait donc un lieu où ces derniers puissent venir s’exprimer" témoigne Michel Hugues, secrétaire général de l’Union départementale CFDT des Alpes-Maritimes. "On les écoute, on les rassure. Ils veulent pouvoir faire face à leur employeur en ayant les éléments légaux en main" précisent Patrick Pasquetti, conseiller du salarié et Chantal Ollivault, conseillère Prud’homme .
La permanence ne désemplit pas. Flore Hugues, élève avocate le confirme, "l’année dernière ce sont à 7-8 personnes qui se présentaient par demi-journées. On fait un important travail de pédagogie. En plus des conseils juridiques, nous rappelons les bases, il est essentiel de noter ces heures et d’essayer d’obtenir des témoignages écrits en cas d’abus. La preuve, c’est le nerf de la guerre !". La CFDT est la seule organisation à accueillir les travailleurs durant l’été "on reçoit des adhérents de la CGT et de FO. Certains nous ont même rejoint !" se félicite Flore. 
Pour Michel Hughes, le succès de la permanence estivale interroge pour l’avenir "nous devons réfléchir à mettre en place un dispositif similaire tout au long de l’année". La dynamique équipe ne manque pas d’ambition.