[Vidéo] La CFDT trace son sillon au salon de l’agriculture

Publié le 28/02/2014

Pour la dix-huitième année consécutive, la FGA-CFDT était présente au Salon international de l’Agriculture. Point d’orgue de cet événement, une cinquantaine de militants ont débattu avec  Laurent Berger le jeudi 27 février. Industrie des viandes, meunerie, production agricole, lait, services de l’agriculture… : l’avenir des différents secteurs professionnels, ainsi que l’actualité syndicale, étaient au menu de cette rencontre

      
    Jérôme Greff, industries charcutières   

« On peut être tenté par l’attitude “attendons que ça passe”. Il faut au contraire poser des actes. À l’échelle nationale, le pacte de responsabilité est une opportunité afin de redonner du souffle au développement économique et à l’emploi. À tous les niveaux, nous pouvons tracer notre sillon sur l’emploi, le bien-être des salariés, leurs conditions de travail, la répartition des richesses ou la valorisation des dépenses publiques, qui sont une nécessité pour la cohésion sociale », a fait observer Laurent Berger.

Porter un autre modèle de production

      
     Didier Briffaut, branche lait    

Parmi les nombreux sujets abordés lors de ce débat de deux heures, l’Europe était au cœur de plusieurs questions. Les élus de différentes branches professionnelles ont pointé les pratiques de dumping social qui sévissent non seulement dans les pays frontaliers mais aussi en France. Laurent Berger a rappelé que la CFDT avait participé au travail mené par la Confédération européenne des syndicats (CES) pour porter un autre modèle de production en Europe. Appelant les responsables politiques européens à s’engager sur ce projet et à lancer un plan d’investissements axé sur l’appareil productif, les organisations syndicales membres de la CES manifesteront le 4 avril à Bruxelles. Quelque 5 000 militants de la CFDT sont attendus lors de cette mobilisation qui aura lieu moins de deux mois avant les élections européennes…

Contrer le dumping social

      
    Vincent Lagarde, Crédit Agricole   

Patrick Massard, secrétaire général de la FGA-CFDT, et Laurent Berger ont également détaillé les avancées obtenues récemment : le compromis sur la directive détachement des travailleurs, qui va permettre d’accentuer les contrôles, la mise en place d’un salaire minimum en Allemagne, la convention signée pendant le Salon de l’agriculture avec les organisations patronales et le gouvernement pour lutter contre le travail dissimulé sont autant d’outils permettant de contrer le dumping social. « Montrons que l’action syndicale produit du résultat. Lorsque les salariés font valoir leurs droits et font avancer la justice sociale, ils font aussi progresser la démocratie », a conclu Laurent Berger.

nfigarol@cfdt.fr