#RéponsesàEmporter : La CFDT au plus près des travailleurs touchés par la crise

Publié le 18/09/2020

Les 22, 23 et 24 septembre, la CFDT sera présente en 500 points du territoire, pour rencontrer les travailleurs qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise économique. L’objectif de cette mobilisation, baptisée #réponsesàemporter : écouter les inquiétudes, renseigner et accompagner dans les difficultés.

« Dès le début du confinement, nous avons vu à quel point les travailleurs avaient besoin de réponses à leurs interrogations et à leurs inquiétudes. Cette période a démontré la nécessité de cet accompagnement par les syndicalistes que nous sommes. C’est cela que nous souhaitons poursuivre en lançant l’opération #RéponsesàEmporter », indique Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, lors de la conférence de presse de lancement, vendredi 18 septembre, à la Confédération.

Free-lance et demandeurs d’emploi

Mardi 22, mercredi 23 et jeudi 24 septembre prochains, la CFDT mobilise donc toutes ses forces pour être présente en quelque 500 points du territoire sous de multiples formes : boutiques éphémères, stands, camping-car aménagés en bureaux itinérants, permanences en journée, after-work, etc. Et ce, en fonction des publics ciblés : travailleurs des secteurs de la santé, du commerce, jeunes, étudiants, salariés des TPE, travailleurs en passe de perdre leur emploi ou demandeurs d’emploi, des free-lance, etc. « Nous souhaitons notamment toucher tous ceux qui sont habituellement éloignés du syndicalisme », souligne Marylise Léon, secrétaire générale adjointe. Des permanences spécifiques sont d’ailleurs programmées pour répondre aux questions et aux problématiques des travailleurs indépendants, en partenariat avec UNION, une association indépendante dont la CFDT est membre fondateur.

Adhésion découverte

Dans un contexte économique marqué par la multiplication des plans sociaux et des restructurations, la proximité avec les salariés impactés s’impose. « Car certes il y a tous ces salariés concernés par les plans sociaux fortement médiatisés. Mais il ne faudrait pas oublier tous ceux qui passent sous les radars de l’actualité, les salariés des petites et moyennes entreprises et pour lesquels les inquiétudes sont aussi très vives », a indiqué Laurent Berger. Sans compter les 750 000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail en pleine tourmente et pour lesquels les interrogations sur leur avenir professionnel sont fortes. A ce sujet, la CFDT sera présente sur certains campus ou centres d’apprentissage, pour aller à la rencontre des jeunes étudiants et apprentis.

Ces trois journées seront aussi l’occasion de proposer un format innovant « d’adhésion découverte » à tous ces publics rencontrés. Pendant deux mois, ils pourront découvrir librement les services de la CFDT (excepté l’assistance juridique de la CNAS). Le premier prélèvement n’interviendra qu’en décembre, sauf si la personne a exprimé le souhait de résilier son adhésion. Cette mobilisation sera en tout cas l’occasion de montrer une CFDT toujours fidèle à ses valeurs de proximité et de solidarité.

epirat@cfdt.fr